• Sam. 22 Juin
  • Couvert
  • Min : 14.08°
  • Max : 15.29°
Sélectionner une page

La commune de Séméac expérimente

La Renouée du Japon est une plante exotique envahissante qui se disperse par le biais de ses rhizomes (tiges souterraines). Elle produit dans sa litière des composés toxiques, qui empêchent tous les  autres végétaux de pousser. Elle se développe rapidement, notamment à proximité des cours d’eau et lorsqu’elle est fauchée de façon mécanique.

Site d’expérimentation à l’est de la commune

Malgré la grande difficulté à maitriser ce végétal, la commune de Séméac s’engage dans un programme expérimental porté par le Département des Pyrénées-Atlantiques et mis en œuvre sur le territoire par le bureau d’études Eco-altitude (Arrens-Marsous).

Son objectif : l’élimination de cette plante sur certains secteurs afin de préserver les usages humains (lieu de pâturage pour chevaux et lieux de promenade pour les habitants) ainsi que la biodiversité locale.

 

Les secteurs concernés sont la parcelle agricole communale rue de la République, derrière l’Espace de Nature, l’entrée du Bois de La Barthe et la rue du Moulin Vert.

 

Pour traiter les zones identifiées, plusieurs techniques seront mises en œuvre :

·       Grillage au sol pour diminuer la croissance de la renouée

·       Paillage thorenap pour empêcher la photosynthèse et donc empêcher la renouée de pousser

·       Bâche plastique pour contraindre la renouée à épuiser ses réserves

 

Suite à l’obtention d’un financement dans le cadre du Fond  vert, fond national pour l’accélération de la transition écologique dans les territoires, à hauteur de 80% des dépenses engagées par la commune, le programme débutera à l’automne 2023 et le suivi des techniques d’expérimentation s’étalera jusqu’en 2027.