• Lun. 5 Decembre
  • Couvert
  • Min : 2.08°
  • Max : 2.52°
Ville de Séméac

Le moustique tigre

Les gestes pour se protéger du moustique tigre

Le moustique tigre un envahisseur venu d’Asie

Le moustique tigre est une des espèces les plus invasives du monde. Originaire des forêts tropicales d’Asie, il est aujourd’hui présent sur les cinq continents. Il est arrivé en France en 2004. Outre son caractère invasif, cet insecte piqueur peut transmettre plusieurs maladies à l’homme.

A chacun son look, qui est qui ?

Moustique commun

  • brun,
  • ailes transparentes,
  • taille 5 à 7 mm,
  • actif au crépuscule et de nuit,
  • vol rapide et bruyant.

Le moustique tigre :

  • noir rayé de blanc,
  • ailes noires,
  • taille 0,5 à 2 mm,
  • actif de jour,
  • vol lent et silencieux.

Le moustique est un serial killer

Le moustique commun a tué davantage de personnes que toutes les guerres réunies, en transmettant la malaria, il a causé la mort d’un million de personnes par an.
Heureusement, chez nous, il se limite à gâcher nos vacances ou nos déjeuners sur l’herbe.

Le moustique tigre lui, est un insecte colonialiste, qui, a profité de la globalisation des échanges mondiaux pour s’implanter lentement mais sûrement dans toute l’Europe.

Des femelles voulant des œufs de qualité

Chez les moustiques, seules les femelles piquent. Leurs envies une fois fécondées, ce ne sont pas les fraises, mais le sang humain ou animal car les protéines leur permettent d’engendrer des œufs résistants.

La femelle porteuse de virus

Si la « moustigresse » est dangereuse pour l’homme, c’est parce qu’elle est vectrice de certains virus provoquant des maladies. Ainsi, en France, depuis 2010, plusieurs cas de dengue, de chikungunya et de Zika ont été constatés. Tous ont été pris en charge et les personnes se sont rétablies mais il n’existe à ce jour aucun vaccin contre ces maladies.

Comment agir et réagir contre le moustique tigre ?

Entre début mai et fin novembre, il est important de se protéger contre les piqûres du moustique qui est surtout actif la journée.

Comment ?
  • En portant des vêtements longs et amples,
  • En utilisant des répulsifs et des moustiquaires
Mais surtout :

En supprimant tous les points d’eau stagnante à proximité des habitations :

  • Coupelles sous les pots de fleurs,
  • Bassins à poissons,
  • Point d’abreuvage pour oiseaux,
  • Tout autre contenant d’eau stagnante : arrosoirs, bassines…

Pensez aussi à déboucher vos gouttières et à fermer hermétiquement les dispositifs de collecte d’eaux de pluie.

« Aucun dispositif n’est efficace à 100 %, c’est la somme des mesures individuelles et collectives qui permet de diminuer la transmission », encourage le ministère de la Santé.