• Mer. 22 Mai
  • Couvert
  • Min : 10.9°
  • Max : 12.29°
Sélectionner une page
Ville de Séméac

Schéma directeur des mobilités actives en cœur de ville de Séméac

Pour un cœur de ville plus attractif, des espaces mieux partagés, des voies plus sécurisées, une offre de stationnement renforcée et un cadre de vie amélioré

La ville de Séméac s’est engagée dans le programme MOBY

Le programme MOBY est financé à 70% par les CEE. Il s’intéresse aux déplacements liés à l’école Arbizon-Montaigu et vise à promouvoir l’écomobilité scolaire. Une enquête en ligne a permis d’établir un diagnostic, et un comité MOBY a été constitué pour élaborer un plan d’actions approprié. En parallèle, des animations en classe sont organisées par l’association Ecocène qui nous accompagne dans ce projet.

La ville de Séméac est lauréate de l’appel à projets AVELO2 lancé par l’ADEME

Il vise à développer les modes doux et participe au financement d’un Schéma Directeur des Mobilités Actives en cœur de ville (étude financée à 50%). Il s’agit d’un plan d’actions constitué d’aménagements urbains en faveur des déplacements actifs (cyclables et piétons). Il se déroule en trois phases, le diagnostic, la proposition de principes d’aménagement et enfin l’élaboration du plan d’actions.

La ville de Séméac est enfin lauréate de l’appel à projets Fonds mobilités actives – continuité cyclable porté par la DREAL

L’appel à projet Fonds Mobilités Actives vise à participer au financement d’infrastructures cyclables (38% de l’assiette éligible) reliant des aménagements cyclables existants. Un fonds de concours de la CATLP viendra compléter le financement de l’opération (31% pour la première phase).

🚴‍♀️🚴‍♀️

 

Un schéma directeur des mobilités actives, pour un cœur de ville plus attractif, des espaces mieux partagés, des voies plus sécurisées, une offre de stationnement renforcée et un cadre de vie amélioré

🚴‍♀️🚴‍♀️

➡  Le saviez-vous ?

Lors d’une création ou réfection de chaussée, depuis le début de l’année 2020 (loi LOM), les places de stationnement situées à moins de 5 mètres en amont d’un passage piéton sont neutralisées.

Les emplacements existants, devront être supprimés avant le 31 décembre 2026, ce qui représenterait 15 stationnements en moins sur le linéaire entre l’école maternelle et la mairie.

➡  Un processus de longue haleine

➡  Carte interactive