• Mer. 6 Decembre
  • Ciel Dégagé
  • Min : 9.79°
  • Max : 11.29°
Sélectionner une page
Ville de Séméac

Le réseau des mares prairiales

Création de deux mares à Séméac : une à portée pédagogique et l’autre bénéficiant d’une d’obligation réelle environnementale

Le réseau des mares prairiales

La cartographie de la commune réalisée dans le cadre de l’Atlas de la Biodiversité Communale en 2019 a fait apparaitre la faible représentation des milieux humides sur seulement 0,25% du territoire. Le peu d’espaces aquatiques de type mare (en particulier la « mare prairiale » qui permet l’accomplissement du cycle de reproduction des amphibiens) a été relevé.

Suite à ce travail, deux mares communales ont été créée, l’une d’elle est également à portée pédagogique (tables de lecture, ateliers de découvertes naturalistes…), tandis que l’autre, réalisée sur une parcelle privée, bénéficie d’une d’obligation réelle environnementale (ORE) et n’est accessible qu’accompagné par un professionnel.

Elles font toutes deux l’objet d’un suivi naturaliste tous les deux ans par les bureaux d’études Parçan et Melotopic. Cette année, 4 espèces d’amphibiens en reproduction ont été observées dans la mare de l’Espace de Nature. Grenouilles agiles, crapauds épineux, alytes accoucheurs et tritons palmés ont trouvé cet espace nouvellement créé à leur goût pour assurer leur descendance.

Grenouille agile
Crapaud épineux
Alyte accoucheur
Triton palmé

L’asséchement estival de la mare n’est pas un problème puisque dès qu’ils sont formés, les petits retrouvent leur habitat terrestre. Malgré un été très sec, la végétation continue sa colonisation de la mare.

Mare ORE
Mare pédagogique del’Espace Nature

La création des deux mares communales a impulsé une dynamique sur le territoire puisque 3 particuliers ont eux aussi creusé leur petite mare afin de favoriser la biodiversité et d’avoir la chance d’observer les cycles de reproduction des amphibiens et le développement de la végétation, notamment…

Le réseau des mares ainsi constitué présente un écosystème de grand intérêt biologique et offre le gîte et le couvert à de nombreuses espèces animales (gastéropodes, insectes…). En effet, il permet le déplacement d’espèces et le maintien de milieux humides sur la commune, favorisant ainsi la préservation de la trame verte et bleue.

En savoir plus sur la trame verte et bleue https://www.trameverteetbleue.fr/